Création d'entreprise

Retour

5 - Trouver des financements

  Introduction

Lorsque se pose la question du financement de la création de l'entreprise, plusieurs solutions sont à envisager selon le type d'activité ou la taille de l'entreprise  :
 utiliser son apport personnel en mobilisant son épargne et celle de ses proches 
 faire appel au financement participatif 
 obtenir une subvention (attention, elles sont rares),
 ouvrir son capital à des investisseurs 
 solliciter un financement extra bancaire 
 et/ou recourir à l'endettement moyen (2-7ans) ou long terme (7-15 ans)
 recourir à la location

La solution finale est souvent une combinaison  de ces différentes solutions dans leur totalité ou partiellement.

Le financement de départ est le financement des fonds propres de l'entreprise. Il est essentiel pour la future pérennité de l'entreprise puisque ses capitaux permanents vont participer à sa solidité financière et à sa crédibilité auprès de ses partenaires et lui permettront de financer son besoin en fonds de roulement (BFR).

Le financement adapté d'un projet étant une des conditions de pérennité de votre future entreprise, il est donc nécessaire d'identifier les différentes ressources financières.

  Panorama des moyens de financement des capitaux permanents (dits "haut de bilan")

Les financements concernent soit  la personne qui crée (personne physique) soit  la société créée (personne morale). Ils varient selon la nature et la taille du projet de création :
 les petits projets
 les projets innovants
 les projets classiques susceptibles de se développer
 et tous les autres .......

  Types de financement Sources de financement
Financement du chef d'entreprise  Epargne personnelle  vous : livret d'épargne, placements financiers, épargne salariale *
 vos proches : famille et amis
 vos associés (si vous créez une société)
 Aide ou subvention à la personne
(voir l'étape 6 : Les aides)
 l'Etat : prêt sans intérêt Nacre
 Pôle emploi : l'ARCE
 les collectivités locales
 les fondations
 Prêt d'honneur
(ils complètent vos apports en fonds propres)
 les plateformes Initiative france
 le Réseau entreprendre
 certaines collectivités locales
 d'autres organismes de prêts d'honneur ou de développement économique
 des fondations
 certains employeurs dans le cadre de l'essaimage
 Prêt bancaire personnel  les banques
 les organismes de crédit à la consommation
 Prêt solidaire
(pour les personnes exclues du système bancaire)
 l'Adie
 France active pour des prêts solidaires de petit montant
 certaines banques (Crédit coopératif, ...)
Financement de 
l'entreprise
(en cas de société)
 Prise de participation dans le capital  les fonds de capital risque
 le réseau des business angels
 les clubs d'investisseurs solidaires : les Cigales
 l'association Love money pour l'emploi
 les plateformes de financement participatif
 Financement participatif 
(crowdfunding)
 les plateformes de financement participatif
 Prêt participatif  les prêts de  Bpifrance
 Prime, subvention à l'entreprise  l'Etat
 les collectivités locales
 Prêt à moyen/long terme  les banques publiques et privées
 Crédit-bail  les banques
 les organismes spécialisés

 

Epargne salariale : selon les accords passés par leur entreprise, certains salariés peuvent bénéficier de :
 l'intéressement, 
 la participation (obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés) dont un déblocage total ou partiel est possible en cas de création ou de reprise d'entreprise, 
 le PEE (Plan d'épargne entreprise)
 le PEI (Plan d'épargne inter-entreprises) : proche du PEE et s'adressant aux petites entreprises
 le PERCO (Plan d'épargne pour la retraite collectif) dont les fonds peuvent également être débloqués pour la création ou la reprise d'eune entreprise.

   Remarques et conseils

 Pour limiter leur risque, les banques ne prêtent pas sans exiger des garanties : 
 sur les biens financés (hypothèque, nantissement, gage)
 par des cautions personnelles.
A noter : Des organismes ou les collectivités locales proposent des contre garanties aux établissements bancaires en échange de leur abandon de demande de garantie par l'emprunteur.
En cas de crainte sur l'obtention d'un crédit à cause de garanties trop faibles, il ne faut pas hésiter à prendre l'initiative de rechercher une prise en charge du risque auprès d'un organisme de garantie (Pbifrance, Socama, Siagi, etc.).

 

 Les banques ayant actuellement une attitude réservée envers les créateurs, pour espérer convaincre un banquier, vous devrez :
 présenter un bon dossier : complet, précis, concis, clair, soigné et vendeur. Utilisez pour cela l'application proposée par l'APCE "Mon projet en ligne"
 être crédible en maîtrisant toutes les notions du dossier, en particulier les concepts essentiels de la partie financière : savoir ce que représente un BFR, ce qu'est un compte de résultat, un plan de financement, un plan de trésorerie, etc.
 avoir préparé la négociation

En savoir plus